Dessiné par lui-même Cliquez pour agrandir le dessin

Juin 1874

Celui que vous voyez, resplendissant ici,
Plume et crayon en main une couronne en tête.
Ecoutez ! il murmure : ego sum qui feci !
Reconnaissez le donc ce peintre, ce poète
Qui de vous divertir fit le loyal essai.
Mais qui n'est arrivé, après tout, il est vrai
En couvrant cet album qu'à s'amuser lui-même,
Bien plus que vous, Messieurs, bien plus que vous, Mesdames,
Hélas ! tout à l'envers de son désir extrême ...
(Aujourd'hui nul succès ne s'obtient sans réclamer !)
Faut-il donc réclamer ? Est-ce oui ? Est-ce non ?
Ah ! Bah ! Je m'en moque, moi, du qu'en dira-t-on !
Je céderai plutôt crayon, plume ou couronne
A qui les voudrait bien, pourvu que l'on me donne
Maintenant ou toujours, (voulant n'être oublié)
En leur lieu, s'il vous plaît, tant soit peu d'amitié.

Victor Biennnourry
Sic Sum

 

 

Né à Bar-sur-Aube le 10 janvier 1823, il entre à l'école des Beaux-Arts à 17 ans (1839)
dans l'atelier de Michel Martin Drolling fils
où il rencontre son ami le graveur Charles Normand.
Trois ans plus tard, il obtient le prix de la tête d'expression peinte pour "la crainte"
et le grand prix de Rome à 20 ans en 1842 pour
"Samuel sacrant David".
Doué d'un talent sérieux et véritable entente de l'art décoratif,
Il devint membre du jury de l'Ecole des Beaux Arts à partir de 1868.
il fait son premier envoi au Salon avec le portrait de Mademoiselle A.

A son retour d'Italie, outre de nombreux portraits, il réalisa les tableaux ou peintures murales suivants :

1842
Collection de l'Ecole des Beaux-Arts (Paris) (En réserve):

Grand prix de Rome pour "Samuel Sacrant David"
Mercure endort et tue Argus
La Crainte – Portrait – 1er prix du portrait d'expression

Musée de Troyes (Aube): Un Berger

Bibliothèque Nationale de France :
Dessin
le 01/09/1842, Gravure représentant son professeur Michel Martin Drolling, dessiné par V Biennourry
Probablement en 1842, Le pape Piel IX, etude déssiné d'après nature au Quirinal par V Biennourry et gravé par Auguste Blanchard Fils.

1843
Un platre, figure d'étude

1844
Salmacis, figure d'étude (sujet tirée de poésies)

1845
Bacchante, figure d'étude
Combat de Castor et de Lyncée après l'enlèvement d'Hilaïre par Castor et Pollux

1846
L'amour sacré et l'Amour profane

1847
Musée de Troyes (Aube):
Tableau d'histoire Le Mauvais Riche (Evangile selon St Luc, Chap XVI)
Tableau digne d'être acquis par l'Etat le 4 Mai 1849– 3000 FRF

5 Janvier 1850
Musée de Grenoble (Isère) ou Préfecture de l'Isère : La Mort de Messaline
Tableau digne d'être acquis par l'Etat –2600 FRF

9 Janvier 1850
Tableau représentant Françoise de Rimini – 2600 FRF

1852
Presentation de Portraits au Salon de 1852
Décoration de la chapelle Saint Pierre et Saint Paul :
Eglise Saint Séverin (Paris) (très mauvais état)

1853
Présentation de Portraits au Salon de 1853

14 Novembre 1854
Commande d'un portrait de Lesueur destiné à la décoration de la galerie d'Appolon au Louvre – 1500 FRF puis décision à 2000 FRF.
Décoration de la Porte de la Miséricorde – Eglise Sainte Eustache (Paris)
Le plafond avec les quatre vertus cardinales (angelots sur fond bleu) ( mauvais état).
La distribution de pains aux nécessiteux (mauvais état),
La visite aux prisonniers (mauvais état),
L'assistance aux malades (mauvais état),
L'accueil du voyageur (mauvais état).

1855 :
Absent de l'exposition Universelle car travaux dans Eglises
Peinture "Ascencion de la Vierge" de la chapelle du Lycée Louis le Grand – Probablement 1855 (à éclaircir)

1857 :
Envoi au salon de l'homme qui court après la fortune et l'homme qui attend dans son lit

23 Aout 1858
Lettre à Monsieur de Mercey

Septembre 1859
Commande d'un tableau représentant le baptême du Christ.
Exposition de 1859
Eglise Saint Jean à Tarbes (Oeuvre à découvrir - Eglise nouvellement décorée en 1988)
3000 FRF

1860
97 compositions pour la décoration des appartements de l'impératrice aux tuileries
(Ces oeuvres ont été incendiées lors de la commune de Paris)
Les incendiés des Tuileries
Les oeuvres décoratives suivantes ont été détruites pendant l'incendie du Palais des Tuileries en Mai 1871.
Il avait réalisé la décoration du Salon Rose, du Salon vert, du Salon bleu,
du Cabinet de travail et des appartements de l'Impératrice Eugénie,


La Mort de Saint Joseph – Eglise Saint Roch (Paris) (bien restauré)

1861
18 caissons du plafond de la galerie de la bibliothèque de Napoléon III, au Louvre.
(oeuvres incendiées en Mai 1871)

Appartement du Duc de Morny (dit de Napoléon III), Louvre :
Le plafond les Arts dans le grand vestibule d'entrée (bon état)
Les sept médaillons du grand salon (très bon état).



Paris, le 4 Juin 1862
A Son excellence le Ministre d'Etat
Monsieur le Ministre,

Je prends la liberté de venir me recommander à votre bienveillance en vous priant de daigner me mettre au nombre des artistes axquels il vous sera possible de donner des travaux.
Je tiendrais à l'honneur d'être employé par l'administration des Beaux arts que vous dirigez
Monsieur le ministre, et s'il vous plaisiat prendre ma demande de considération, je ne négligerais rien pour reconnaître cette faveur et pour mener à bonne fin l'œuvre d'art dont vous voudriez bien me confier l'execution.
C'est avec le plus profond respect que j'ai l'honneur d'être, Monsieur le Ministre, de votre Excellence le très humble et obeissant serviteur.

Biennourry Peintre
Ex-Pensionnaire de l'académie de France à Rome

1862
Chapelle de l'hospice (Le Havre, Seine Inférieure):
Le Christ au Jardin des Oliviers (Oeuvre à découvrir)
La Chapelle Saint-Jean Baptiste a été détruite en 1978.
Oeuvre demandée par l'hopital en 1978 mais non attribuée.
propriété publique - dossier d'urgence.


1863
Le Plafond de La trinité : Chapelle des Catéchistes de l'Eglise Saint Etienne du Mont (Paris) (bien restauré)
Salon – Les Arts (Plafond en peinture Mate)

1864
Salon
Le Christ au Jardin des Oliviers
Besançon (Doubs)(Oeuvre à découvrir)
3000 FRF
Médaille de l'Etat en 1864 pour ce tableau.
Présentation des esquisses de peintures décoratives qu'il fut chargé d'éxécuter dans les salons des Tuileries et dans le cabinet de travail de l'Impératrice.

1864 -1866
Peintures en camaïeu dans les voussures et les tympans de la salle de Mécène et de la salle d'Auguste, au Musée du Louvre.
Galeries des Antiques , où il peignit les dessus de portes et des dessus de niches (très bon état) :
La sculpture romaine, La sculpture grecque, la sculpture française.
L'Etude, La Science. (très bon état)
L'Empire Romain (Reproduction dans la station de Métro "Louvre"), L'Empire Français.
L'Histoire Sacrée, L'Histoire profane.
(très bon état)


14 Juin 1867
Musée de Troyes (Aube):
La Maison du peintre à Pompei : Appelle peignant le tableau du jugement Midas
3000 FRF
Achat effectué par Monsieur le Sénateur, Comte de Niewerkerka.

1868
Collection Particulière USA :
Socrate s'exerçant à la Patience

20 Mai 1869 : Biennourry est membre du jury de l'Ecole des Beaux Arts.

28 Mai 1869
Musée de Troyes (Aube):
Esope Composant une fable : Esope et son maître le philosophe Xanthus.
3000 FRF
(Chaque détail de cette composition est décrit avec une très grande minutie, prouvant encore une fois le grand talent
de l'artiste qui aborde en une seule image tous les genres de la peinture avec l'habileté d'un maître.
On y trouve de véritables portraits, - d'humains ou d'animaux d'ailleurs - des natures mortes véridiques -
la cruche en terre, la besace en osier et la canne aux pieds d'Esope -
une vue d'architecture d'une grande précision et un paysage réaliste.
Une telle maîtrise des genres et de la technique ne pouvait qu'apporter notoriété à ce peintre qui savait "achever" sa peinture...)

1870
Portrait de Catherine Laure Lebrun (peinture trouée dans la partie haute du visage)
Musée des Beaux Arts de Troyes

1874
Portrait de LeSueur - Musée Boucher de Perthes - Abbeville
St Joachim, Ste Anne et Ste Marie - Eglise Sainte Elisabeth de Hongrie (Paris) -Salle des Evangiles (bien restauré)

1880
L'institution des Quinze-Vingts
Chapelle du Lycée Saint Louis

11 Déc 1893
Décès à Paris


Non datés :

Bibliothèque Nationale de France :
Photo de la toile de Victor Biennourry représentant Erigone.

Havard University Art Museums (Cambridge, USA) (En réserve):
Etude du portrait d'Eudes de Montreuil (Oeuvre à découvrir)